Micro-événement n° 36 @ Tsuneko Taniuchi. 2009

Publié le par Olivier Lussac

- TANIUCHI Tsuneko, Micro-événement n° 36/Ice Vitrine, 2009, photo: Elin Lundgren.

Lilith Performance Studio, Malmø, Suède, 2009 ; Becoming Intense, Becoming Animal, Becoming…, organisé par l’Université de Heidelberg, Palais Prince Carl, Heidelberg, Allemagne, 2009.

Pendant 4 heures, je suis restée enfermée dans une vitrine construite avec douze blocs de glace de 25 cm d’épaisseur. C’était une performance dévelopée sur place pendant cind semaines, en collaboration avec Lilith Performance Studio, en Suède.

J’ai invité huit hommes à participer à ma performance. Par groupe de dix personnes, les spectateurs entrent dans une salle bien éclairée par des lumières blanches.

Trois minutes après que le public soit entré, le premier homme arrive et se place contre le mur face à moi. Le deuxième homme se positionne aux côtés du premier homme, ceci continue jusqu’à ce que les huit hommes soient tous entrés pour se ranger contre le mur. Le seul bruit est celui de la glace qui grince de temps à autre. j’impose comme conditions au public de ne pas se parler et de garder le silence. J’ai choisi de m’objectiver en me mettant nue dans une vitrine de glace, au milieu de la salle. Ainsi je crée un ensemble de situations incongrues (mises en scène) dans lesquelles l’artiste, le public et les hommes se trouvent confrontés aux limites de leurs propres perceptions vis-à-vis des structures de pouvoir et des norms sociales et culturelles.

La lumière s’éteint au bout de 15 minutes et la performance s’achève. Les spectateurs sortent de la salle. La performance recommence, de nouveaux groupes de dix personnes se succèdent.

Participants à Malmø en Suède : Klas Bergman, Tom Olsen, Armando Baeza Soto, Björn Axelsson, Jonas Ermegørd, Per Andersson, Fred Riessen, Pether Lindgren.

Participants à Heidelberg en Allemagne : HardChor (chorale d’hommes)

Micro-événement n° 36 @ Tsuneko Taniuchi. 2009

Publié dans Performances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article