Adhérence @ Ève Bonneau. 2015

Publié le par Olivier Lussac

- BONNEAU Ève, Adhérence, 2015.

Installation-performance

(travail en cours : réalisé à Berlin & Bruxelles)

Ici l’action de construire prend une forme de Performance durationnelle, laquelle donne lieu à une installation temporaire dans l’espace de la résidence.

L’équilibre, point où l’ancrage devient envigeasable. Mon poids dans cet espace est une bascule sur laquelle repose la possibilité de l’effondrement. Ce flottement peut-il être permanent ? Si mes poumons se remplissent de l’air de cet espace, pèserai-je plus lourd ? Et si je souffle ce même air qu’adviendra-t-il ? Quand je m’en imprègne et que je le traverse pour un temps, comme lors de cette oeuvre in situ, est-ce que je deviens interprète de cet espace, ou est-celui qui me révèle ? Qui (pré)occupe qui ? C’est l’état statique de l’architecture face à la mobilité gravitationnelle du corps qui tentent de trouver le point précis sur lequel les deux peuvent se reposer l’un sur l’autre. Ce point de contact juste qui permet de feindre l’enracinement. C’est un dialogue fragile qui contraint l’instabilité à se suspendre. Ce projet s’inscrit dans le langage des espaces, du corps à l’architecture. Il nous invite à sentir et percevoir les espaces que nous sommes et que nous habitons avec l’intention de développer nos potentialités d’occupation. Avec une question comme point de départ intime : Où m’enraciner ? (texte : Jih-An Germoudi)

Adhérence @ Ève Bonneau. 2015
Adhérence @ Ève Bonneau. 2015
Adhérence @ Ève Bonneau. 2015
Adhérence @ Ève Bonneau. 2015
Adhérence @ Ève Bonneau. 2015
Adhérence @ Ève Bonneau. 2015
Adhérence @ Ève Bonneau. 2015
Adhérence @ Ève Bonneau. 2015
Adhérence @ Ève Bonneau. 2015

Publié dans Performances

Commenter cet article