L'Espace sonore, tome 2, collectif sous la direction de F. Dhomont

Publié le par Olivier Lussac

L'espace sonore, tome 2, collectif sous la direction de Francis Dhomont, Belgique, Ohain, Éditions Musiques et Recherches, édition 1991.
"Rarement pris au sérieux par la musique traditionnelle, l'espace n'a jamais été une dimension compositionnelle susceptible de rivaliser avec les autres." (Marco Stroppa)
Voici, certes, une affirmation que nous ne reprendrons pas à notre compte. Est-ce parce que la musique qui nous occupe ici échappe à la tradition ? Ou plutôt, parce qu'elle est déjà la tradition de demain ?
Quoi qu'il en soit, L'espace de son "persiste et signe" : voici donc L'Espace du son II, nouveau numéro thématique qui fait suite à la réflexion entreprise en 1988, l'élargit, suscite le débat contradictoire et donne la parole à de nombreux auteurs : Patrick Ascione, François Bayle, Lucien Bertolina, Pierre Boulez, Daniel Charles, Michel Chion, Jean-Marc Duchenne, Denis Dufour, René Farabet, Nicolas Frize, François Guérin, Philippe Jubard, Daniel Habault, Léo Kupper, Jacques Lejeune, Cécile Le Prado, Pierre Louet, Philippe Ménard, Charles de Mestral, Robin Minard, Jean-François Minjard, Jean-Jacques Nattiez, Robert Normandeau, Justice Olsson, Bernard Parmegiani, Catherine Portevin, Gabriel Poulard, Michel Rédolfi, Alain Savouret, Pierre Schaeffer, R. Murray Schaefer, Claude Schryer, Denis Smalley, Arsène Souffriau, Daniel Teruggi, Jean-Christophe Thomas, Horacio Vaggione, Annette Vande Gorne et Christian Zanesi.
C'est à un philosophe que nous avons demandé d'introduire ce nouveau questionnement : Espace de la musique et musique de l'espace, dresse donc l'état des lieux.
Topophonies ou l'espace-paysage se penche sur la présence du son dans les endroits qu'habite l'homme, analyse les problèmes de notre environnement sonore et ose quelques adéquations musicales entre milieu et sonorité.
L'espace rayonné rappelle que "l'espace radiophonique" fut celui des premières grandes oeuvres électroacoustiques et qu'il demeure le lieu mental de toutes les virtualités spatiales.
Espace de projection/projection de l'espace offre une tribune à la controverse qui oppose techniques multipistes et stéréphonies. Quelques "machines de l'espace" y sont également présentées.
Réfléchir l'espace tente de faire le point entre des positions compositionnelles qui ne s'inspirent pas toutes des mêmes stratégies mais qui toutes témoignent de l'irruption de l'espace comme dimension à part entière de la musique du XXIe siècle.
Enfin, Rêver l'espace ? questionne l'imaginaire des musiques acousmatiques.

Publié dans Arts sonores

Commenter cet article