1951 : chronologie performance

Publié le par Olivier Lussac


– John Cage compose « Music of Changes » à partir de fondements aléatoires inspirés du Yi-King (Book of Changes), livre des oracles chinois offert par son ami compositeur, Christian Wolff (École de New York).

– mai 1951 : Robert Rauschenberg se lie d’amitié avec John Cage, qu’il rencontre lors de sa première exposition à la Galerie Betty Parsons. Cage l’encourage dans son travail. Rauschenberg réalise ses « White Paintings », panneaux de toile identiques recouverts de laque blanche et ordinaire. John Cage reconnaît l’influence de ces peintures dans la genèse de ses premières « concerted actions » (actions concertées).

– 1951/1952 : John Cage, « concert : Water Music et Music of Changes », Black Mountain College, Black Mountain, Caroline du nord, « action concertée » combinant peinture, danse, films, diapositives, enregistrements, radios, poésie, piano, lecture avec public (collaboration de John Cage, Merce Cunningham, Charles Olson, Robert Rauschenberg, Mary Caroline Richards et David Tudor). Cette action concertée donne lieu au concept d’« interpénétration sans obstruction » (John Cage)




– John Cage et Robert Rauschenberg réalisent « Automobile Tire Print », traces de pneus sur papier.

– Merce Cunningham, « Sixteen Dances for Soloist and Company of Three » (« nine permanent emotions of the Indian classical theatre »). C’est cette année-là qu’il quitte la « danse narrative » de Martha Graham et qu’il s’inspire, lui aussi, comme John Cage, de la philosophie bouddhique et indouiste.




– 14 juin 1951 : Sortie au Museum of Modern Art du film d’Hans Namuth, musique de Morton Feldman, où Jackson Pollock peint placé autour de sa toile, projetant et laissant s’écouler de la peinture diluée, selon la technique du «dripping». Le film d’Hans Namuth contribue à transformer le geste de l’artiste en spectacle : l’«Action Painting ».

– Installation de Jean Dubuffet à New York pour 6 mois, rencontre Jackson Pollock grâce à son ami Alfonso Ossorio, et Duchamp qui traduit la préface de son exposition à la Pierre Matisse Gallery. Dubuffet prononce une conférence à l’Arts Club de Chicago, « Positions anticulturelles », qui fait scandale, car il rejette les éléments fondamentaux de la culture occidentale. Cette conférence inspirera largement les artistes américains du Happening, notamment Claes Oldenburg avec « The Store ». « Positions anticulturelles » donne lieu à une publication à Paris, aux Éditions de Minuit.

– Création du Living Theatre par Julian Beck et Judith Malina.

– George Maciunas, fondateur de Fluxus, étudie l’art, le design et l’architecture à la Cooper Union School of Art, New York.

– Mimmo Rotella réside à l’Université de Kansas City et commence à enregistrer des poèmes phonétiques, accompagnés d’instruments de musique et de percussion qu’il compose depuis 1949.

– Fondation du Studio de Musique Électronique de la Radio de Cologne (WDR), dirigé d’abord par Herbert Eimert, puis par Karlheinz Stockhausen.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article