1953 : chronologie performance

Publié le par Olivier Lussac

– Première saison de la Compagnie Cunningham au Théâtre de Lys (NYC), décembre. La direction musicale est offerte à John Cage, les costumes à Robert Rauschenberg (décorateur et conseiller artistique jusqu’en 1965).

– Augusto de Campos écrit les premières séries de poèmes concrets, « Poetamenos » (publié en 1955 dans le n° 2 de Noigrandes). Il s’agit de poèmes-partitions en six couleurs fondés sur la Klangfarbenmelodie d’Anton Webern.

– François Dufrêne rompt avec le Lettrisme d’Isou (en mars) et dénonce l’artifice de l’invention des nouvelles lettres dans le n° 5 de Soulèvement de la jeunesse. Il commence à travailler aux « crirythmes », poésie caractérisée par des son inarticulés, proche de la musique, enregistrée sur  magnétophone et donnée en concert.

– Jean Tinguely quitte la Suisse et s’installe à Paris, en compagnie d’Eva Aeppli. Il réalise un décor motorisé, lequel s’effondre dès la première représentation, pour le ballet « Prisme » de Daniel Spoerri, rencontré à Bâle en 1949.

– Öyvind Fahlström rédige le premier manifeste de poésie concrète, répondant ainsi à la musique concrète de Pierre Schaeffer et de Pierre Henry.

– Première parution des poèmes d’Eugen Gomringer, « Konstellationen », et fonde la revue Spirale avec Diter Rot (Dieter Roth) et Marcel Wyss (9 numéros de 1953 à 1964).

– Développement du concert actionniste avec un texte de H. C. Hartmann, Acht-Punkte-Proclamation des poetischen Actes (« Proclamation en huit points de l’acte poétique »), avril 1953, Vienne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article