Environnement (Peter Sloterdijk)

Publié le par Olivier Lussac

" Les totalités de circonstance que nous ne pouvons pas abandonner, mais auxquelles nous ne pouvons plus faire confiance sans autre forme de procès, portent à partir du début du XXe siècle le nom d'environnements – un terme introduit en 1909 par Jakob von Uexküll dans le discours sur la biologie théorique, et qui a depuis connu la carrière troublante que vivent parfois les concepts auxquels s'attachent l'apparence de l'évidence. En constatant que la vie est toujours une vie dans un environnement – et donc contre un environnement, et dans des oppositions avec de nombreux environnements extérieurs –, débute la crise permanente du holisme. "

C'est ce que Peter Sloterdijk nomme une "insulation" ou un "environnement environné". (cf. p. 297)

(
Peter Sloterdijk, Bulles III-Écumes, Paris, Hachette Littératures, coll. Pluriel Philosophie, 2006, p. 171)



Publié dans Textes-Définitions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article