Stamping In The Studio @ Bruce Nauman. 1968

Publié le par Olivier Lussac

STAMPING IN THE STUDIO, 1968
Stamping in the studio, comme un certain nombre d'oeuvres de Bruce Nauman, fait une proposition métaphorique et mathématique qui place l'artiste ainsi que le regard du spectateur au centre de cercles concentriques, de spirales qui projettent l'espace conceptuel bien au-delà de la pièce. Ces formes circulaires sont figurées par son piétinement sur le sol de l'atelier, filmé à l'envers. Le corps, ainsi que le bruit de ses pas, en désynchronisation progressive avec le mouvement, traversent le champ, le remplissent et le désemplissent comme une trace vibrante et métallique de son passage dans cette chambre acoustique.
La fixité de l'image cadre d'autant plus sur ce mouvement permanent, concentre l'attention, l'énergie du spectateur sur une certaine expérience d'un temps et d'un espace étirés, et suscite à l'intérieur de cette immobilité une véritable sensation de vertige. Les infimes évolutions du rythme créent une étrange musicalité : accélérations, essoufflements, pauses, decrescendo. Ces tempos différents, joués par le corps comme instrument primitif, font circuler une trajectoire imaginaire d'infinies variations. Stéphanie Moisdon

1968, 62 min, b&w, sound
For this work, Nauman pounds out rhythms with his feet that increase in complexity as he paces his studio, beginning with a steady one-two beat and advancing to a syncopated ten-beat phrase. As he stamps back and forth across the studio, he moves diagonally and in spirals. The camera is upside down, and the action is thus inverted in the frame.

Stamping in the Studio
1:01:35 1968
From an inverted position, high above the floor, the camera records Nauman’s trek back and forth and across the studio; his stamping creates a generative rhythm reminiscent of native drum beats or primitive dance rituals. However, Nauman is not participating in a social rite or communal ritual—he is incompletely individualized. Isolated in his studio, his actions have no apparent reason or cause beyond his aesthetic practice. 
                         

Publié dans Performances

Commenter cet article