Violin Tuned D.E.A.D. @ Bruce Nauman. 1968

Publié le par Olivier Lussac

VIOLIN TUNE D.E.A.D.,
Dans un espace clos, son studio, qui pourrait être le monde entier comme fond de décor, Bruce Nauman fixé au sol-mur à l'horizontale fait vibrer les accords de la M.O.R.T sur un violon. Réverbérations qui parcourent les méandres de l'esprit et qui se heurtent aux parois de la cellule. Cette escalade sonore, vaste chambre d'échos, renvoie en résonance à l'une de ses sculptures réalisées en 1981 : Diamond Africa With Tuned Chair D.E.A.D (Afrique Diamant Avec Chaise Accordée Ré Mi La Ré, où la succession des lettres en anglais compose encore une fois le mot DEAD : MORT). Une chaise musicale est renversée au plafond. Isolée, emprisonnée, elle est également capable de diffuser son propre hymne funèbre. D'une certaine manière, Bruce Nauman se sert de son corps comme de la chaise, comme d'un matériau qu'il peut manipuler, autour duquel le son se déploie, s'étend entre la vie et la mort, en révolution. Stéphanie Moisdon

Violin Tuned D.E.A.D.
1969, 60 min, b&w, sound
In an earlier film, Playing A Note on the Violin While I Walk Around the Studio (Violin #1), Nauman played a single note on the violin as he walked around his studio. In this video work, he remains in a stationary position while he plays four strings together. (These have been tuned to the notes of the title, as opposed to the normal G, D, A, and E.) The camera is fixed and turned on its side.

Violin Tuned D.E.A.D.
55:34 1968
Nauman stands with his back to the camera, repeatetedly drawing the bow across the strings of a violin tuned D, E, A, D. Perhaps more than any other exercise, this tape demonstrates the sense of anticipation built up in the  viewer, as we wait for Nauman to walk, to turn around, to play music ... to do something.

Publié dans Performances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article