Vocabulary @ Steina & Woody Vasulka. 1973

Publié le par Olivier Lussac

VOCABULARY, 1973
La nature didactique de bien des bandes vidéo réalisées par les Vasulka dans les années 70 révèle l'ampleur de la recherche qu'ils poursuivaient pour comprendre la structure de base de l'image électronique et des technologies digitales de création visuelle. Durant la seconde moitié des années 70, les Vasulka se sont concentrés sur la construction du Digital Image Articulator avec Jeffrey Schier. Des bandes comme Vocabulary sont des documents sur les investigations qu'ils ont menées quant à la phénoménologie de l'image digitale grâce à cet instrument. Le titre de la bande est à cet effet programmatique ; il annonce une tentative de mise en ordre. De fait, les Vasulka travaillent d'abord à partir de formes et de volumes simples comme la sphère ou la main, et ils opèrent des démonstrations, par exemple autour de processus de constitution de l'image digitale par couches. Des formes sont manipulées à l'aide de processus digitaux consistant en retards (delay) ou en utilisant un codeur (keyer) qui permet d'insérer une image dans une autre. La liste des effets et mouvements produits n'est bien entendu pas exhaustive, mais elle couvre néanmoins une large part des possibilités promises par les machines. Il n'est pas certain, contrairement à ce que pensaient les Vasulka dans ces années-là, que les résultats de leurs recherches visuelles soient les constituants (le vocabulaire) d'un nouveau langage ; la vidéo d'art s'est développée, depuis les années 80, dans des directions que les pionniers n'avaient sans doute pas prévues, et aujourd'hui la recherche systématique au niveau technique est complètement ignorée par la plupart des artistes ; néanmoins, des bandes comme Vocabulary s'offrent encore comme des voies ouvertes pour une créativité qui n'a pas épuisé toutes ses possibilités. Certes la vidéo commerciale, avec les clips et la publicité, de même que la télévision avec les habillages, font un large usage de ces fameuses particularités propres à l'image électronique ; mais dans un cas comme dans l'autre, la mise en question du réalisme est évacuée au profit de purs effets. Avec les Vasulka, au contraire, la pureté technique, l'apparente sécheresse expérimentale fonctionnent comme de puissantes moteurs créatifs. (LLH)

Publié dans Art vidéo - cinéma

Commenter cet article