Summer Salt @ Steina Vasulka. 1982

Publié le par Olivier Lussac

SUMMER SALT, 1982
Tester la mobilité de la caméra vidéo et en même temps explorer la plasticité de l'image électronique, tel semble être le programme de Summer Salt. L'objectif de la caméra est modifié par l'adjonction d'un très grand angle (fish eye) et d'un miroir, et le point de vue du tournage est constamment mis en cause par les mouvements que Steina fait faire à la caméra. Parfois, la caméra est attachée sur le toit d'une voiture, et les travellings produits sont aériens, la perception du paysage est un peu distante ; parfois la caméra est fixée sur le pare-chocs avant de la voiture, et les prises de vue du désert américain deviennent complètement tactiles, la terre rougeâtre envahit littéralement l'écran, la perception est beaucoup plus physique et émotionnelle. Parfois encore, les mouvements relèvent d'une véritable gymnastique opérée par Steina non sans humour, et la chorégraphie de la caméra brise l'unité harmonieuse du paysage. Plus encore que le travail sur la matière électronique de l'image, omniprésent ici comme ailleurs, dans cette bande c'est surtout la variété et la liberté du point de vue qui sont frappantes, comme si la vieille "grammaire du cinéma" produisait encore des réminiscences dans le travail de Steina Vasulka. La vidéo est un moyen, parmi d'autres, de produire un usage esthétique nouveau du paysage ; une telle bande appelle également des références au paysage dans la peinture et dans le cinéma américain. (LLH)

Publié dans Art vidéo - cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article