Voice Windows @ Steina Vasulka. 1986

Publié le par Olivier Lussac

VOICE WINDOWS, 1986
Voice Windows est une variation visuelle sur le thème de la portée musicale. Cinq lignes horizontales bleues traversent l'écran noir. La voix de Joan La Barbara, musicienne amie de Steina, exécute un morceau de musique qu'elle a composé, une succession d'effets vocaux (cris, gloussements, roucoulement, grondements, murmures, etc.). Suivant les variations de timbre, de tonalité ou d'intensité de la voix, les lignes bleues vibrent, dessinant une sorte de nouvelle écriture musicale. On pense à Xenakis et à ses recherches sur la transcription musicale. Petit à petit, les lignes bleues se révèlent être des lignes d'images incrustées sur le fond noir, lequel est bientôt remplacé par un long travelling avant sur le désert du sud-ouest américain. Deux espaces s'entremêlent: celui de la portée, qui se transforme en surfaces et en jeux de lignes complexes, révélant des images de rues et de ville, et celui du fond, le désert. Pour finir, une troisième dimension d'image s'ajoute aux deux premières, un quadrilatère irrégulier de pure matière visuelle électronique qui s'immisce dans les fragments d'images de villes et dans les fragments d'images de désert. Cette bande s'inscrit donc dans le parcours paysager de Steina Vasulka, et thématise très clairement son usage du paysage désertique comme un espace métaphorique où peuvent se développer toutes les dimensions d'espaces nouveaux, électroniquement créés. La collaboration avec Joan La Barbara révèle aussi la très grande sensibilité et la très grande réactivité de Steina vis-à-vis de la recherche musicale. (LLH)

by Steina in collaboration with Joan La Barbara.
1986, 8:10 min, color, sound
Sound, as visually manifested through electronic imaging, becomes a spatial component in this exquisitely rendered confluence of landscape, music and digital manipulation. Singer/composer Joan La Barbara performs a series of voice chants and intonations, creating energized patterns on a grid of horizontal lines that recalls a musical scale. This animated line pattern, vibrating and dancing to the energy generated by La Barbara's voice, is inscribed onto moving imagery of the Southwest landscape. Through electronic imaging, the energized patterns themselves act as "windows" that reveal yet another layer of landscape imagery, creating intricate fields of illusory spatial transformations.
Music: Joan La Barbara.

Publié dans Art vidéo - cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article