Relation in Time @ Marina Abramovic & Ulay. 1977

Publié le par Olivier Lussac IDEAT

Relation in Time présente une relation statique, la solidarité du couple d'artistes  étant symbolisée par le fait qu'ils sont assis dos à dos, les cheveux de l'un attachés à  ceux de l'autre. Pendant les 16 premières heures au studio G7 de Bologne (octobre  1977), ils sont restés assis sans public. A la 17e  heure, les spectateurs ont été admis à entrer et Abramovic/Ulay sont encore restés une  heure sans bouger. Une photo a été prise toutes les heures. Il n'y a que très peu de changements visibles: tantôt Ulay a les  yeux fermés, tantôt Marina ou  les deux ont les  yeux ouverts et regardent dans le vide.  La tresse commune,  leur relation  visible, leur cordon ombilical se distendent  au fil des heures. Leur lien apparent contraste avec les divergences intérieures et les sentiments différents des deux personnages. Comme  pour les expériences précédentes, il s'agit d'une expérience  que le spectateur ne peut  réaliser que  de manière visuelle, il ne peut la vivre lui-même. Dans cette mesure, les performances de Abramovic/Ulay  vivent d'abord  de l'intensité de leur propre expérience, ensuite de la  visibilité pour  le spectateur qui peut bien entendu percevoir les deux acteurs comme des figures d'identification. Bien qu'elles commencent de manière synchronisée, ces performances  dévoilent progressivement le principe de l'unique, tout comme dans Relation in movement, lorsque des réveils sont réglés sur la même heure mais que les aiguilles  des secondes suivent petit à  petit leur propre principe.

 

Publié dans Performances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article