1987 : chronologie performance

Publié le par Olivier Lussac

1987

 

- ARAHMAIANI, My Dog is Dead and then He Flew, 1987. with the musician Harry Roesli, Centre culturel français, Bandung, Indonesia.

- Autoperforationsartisten, Heart from Skin Shrine, 1987.

- BANANA Anna, World Series, a collaboration with Ron Brunette, Western Front, Vancouver.

- BYARS James Lee, Come and Stand on this Stone and Blow your Soul, 1987. Berne.

- FERRER Esther, Seminario de Arte de Varsovia (Pologne), 1987.

- FERRER Esther, Festival Polyphonix, Paris.

- FERRER Esther, Festival Milanopoesia, Milan. 1987.

- FERRER Esther, Festival de Parma Di versi in versi, Parme. Italie. 1987.

- FERRER Esther, Experimentelle Musik Munchen 87, Munich.

- FOX Terry & PANHUYSEN Paul, Orea Malia, 1987, D’art Room, Bologna.

- FOX Terry, Corridor, 1987, Kunstlerhaus Artists Unlimited, Bielefeld.

- FOX Terry, Forbidden to Forbild, 1987, Het AppoloHuis and 28, Eindhoven.

- FOX Terry, La Trota, 1987, De Galeria, Leewarden, Netherlands.

- FOX Terry, Pyrofilo, 1987, Commune, Di Forinine, Italy.

- FOX Terry, Rallentando, 1987, Victoria Theater, San Francisco, California.

- FOX Terry, Ricochet, 1987, Documenta 8, Kassel.

- FOX Terry, Schlechthin Unvergleichlich, 1987, Kunstverein, Bonn.

- FOX Terry, Vaccilando, 1987, Moltkerei Wekstatt, Koln (performance in NRW).

- HICKS Emily (La Pocha Nostra), La novia de la muerte, 1987, Tijuana, photo: Michael Schnorr.

- HILL Gary, Incidence of Catastrophe, 1987-88 (action-vidéo).

- KLASSEN Norbert, By Doing Nothing everything get’s done, 1987-88. (Francfort/Hambourg)

- KLAUKE Jürgen & STEFFEN Arno, Zweitgeist, 1987. Documenta 8. Kassel.

- STERBAK Jana, Artist as Combustible, 1987. (video)

Dans cette vidéo extrêmement courte, réalisée la même année que Vanitas: Robe de chair pour albinos anorexique, Jana Sterbak met le feu à sa tête dans une combustion fulgurante. Un peu de poudre à canon placée sur le haut de son crâne prend feu, et en quelques secondes le corps de l’artiste apparaît et disparaît sur un fond noir sous l’éclat d’une flamme jaillit de ses cheveux. La combustion est montrée en temps réel alors qu’en accéléré, on voit l’artiste se passer une serviette sur la tête après le feu. Cette accélération marque l’urgence, une manière de mettre en évidence le risque pris dans cette performance. Ce rythme souligne aussi la fulgurance de cette étincelle, créant une image littéralement fascinante, car le regard est comme hypnotisé par la brutalité de l’éclat nous privant de réaction… Dans la vidéo, rythmée par ce jaillissement lumineux, le corps apparaît paradoxalement lentement dans une variation colorée lumineuse intense passant du rouge au jaune. Dans un geste d’éclairer le monde à son détriment, la performance implique l’artiste dans sa responsabilité face au public. L’oeuvre dangereuse pour l’artiste éclaire le monde. L’activité mentale n’est pas sans risque, l’engagement non plus. A voir la tête de Sterbak s’enflammer, c’est comme une soudaine inspiration qui engage son corps entier dans un geste poétique, incendiaire et lumineux. (Patricia Maincent) 

http://www.newmedia-arts.be/cgi-bin/show-oeu.asp?ID=150000000047019&lg=FRA

- STERBAK Jana, Vanitas: Flesh Dress for Albino Anorexic, 1987.

- VAN POPPEL Jaques, FRITZ Jürgen & KLASSEN Norbert, Mein Vaterland, 1987. Kassel.

- VAN POPPEL Jaques, FRITZ Jürgen, KLASSEN Norbert, NIESLONY Boris, TROWSKI Zygmut Pio, WARPECHOWSKI Zbigniev (Black Market), 24 Stunden Performance, 1987. Documenta 8. Kassel.

- WEEMS Carrie Mae, Woman with Chicken, 1987.

- WENT Johanna, Ablutions of a Nefarious Nature, 1987.

- WENT Johanna, Monkey Woman’s Inferno, 1987.

- WENT Johanna, Primate Prisoners, 1987.

- WENT Johanna, Twin, Travel, Terror, 1987.

- WILKE Hannah, Handle with Care, 1987 (photo).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article